Escargot marocain الحلزون المغربي

Aller en bas

Escargot marocain  الحلزون المغربي  Empty Escargot marocain الحلزون المغربي

Message par الميموني le Lun 19 Nov - 19:45

Escargot marocain الحلزون المغربي

Escargot marocain  الحلزون المغربي  Escargotdumaroc
Un produit ayant obtenu tous les labels possibles, de saveur, de gout, et d'excellence, notre escargot, la petite vulgaire bestiole que l'on vend dans nos rues en boles bouillies et épicées a 5 dhs l'une, plusieurs dizaines de milliers de bols sont consommées quotidiennement par nos citoyens, mais la richesse est ailleurs.
L'ecargot est exporté en grande quantité vers le monde entier y compris le canada et les Usa, lui aussi, on l'a normalisé et valorisé par l'emballage et en lui donnant des noms dignent de barons:
Latheba pisana : l'Europe en raffole ( son prix peut atteindre 50 Euros le Kgs)
Otala Lactea
Otala vermicula
Otala opunectada
Helix aspersa
الميموني
الميموني
master
master

Messages : 474
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Escargot marocain  الحلزون المغربي  Empty Re: Escargot marocain الحلزون المغربي

Message par الميموني le Lun 19 Nov - 20:15

Première ferme d’élevage d’escargots au Maroc

. Un investissement de 195.000 DH. 800 tonnes d’escargots écoulées sur le marché local. Premières exportations en juin 2009Héliciculture, ça vous dit quelque chose? Inutile de se triturer les méninges, c’est le terme qui désigne l’élevage des escargots. Et c’est le créneau dans lequel l’Association agricole de la région du Grand Casablanca a décidé d’investir. Il s’agit de la première unité agricole vouée à la production de cette variété d’hélicidés au Maroc. «Nous avons constaté que les agriculteurs utilisaient des pesticides pour se débarrasser des escargots. Nous avons décidé alors de protéger cette espèce parce qu’elle est rare à l’échelle mondiale et qu’elle a une grande valeur», explique Khadija Hajjaji, présidente de l’association et biologiste de formation. C’est en 2003 que celle-ci a procédé à ses premiers élevages à titre expérimental. Les essais étant concluants, elle décide alors de s’inscrire dans une logique de production industrielle. Mais, elle est confrontée à un problème de financement. Ayant eu vent du projet de l’association de créer une ferme pédagogique, Jean-Luc Martinet, président d’Aixor, lui fait don de 195.000 DH. Suffisant pour donner forme à son projet. L’unité de production d’escargots est située dans une ferme qui élève également des lapins, de la volaille. Elle produit aussi du couscous prêt à cuire. Les revenus tirés de cette activité permettent à l’association de faire vivre ses 250 membres, toutes des femmes. La surface d’élevage d’escargots s’étend sur un hectare, divisé en quatre serres. Le reste est réservé à la production de la végétation et à la préparation des farines nécessaires à l’alimentation des escargots. Il faut dire que, côté régime alimentaire, ces gastéropodes sont de fins gourmets. Ils se nourrissent essentiellement de plantes aromatiques et de fines herbes, assorties de préparations farineuses à base de céréales et d’oligoéléments. «Nous produisons la meilleure espèce, le petit-gris. Elle se distingue par sa qualité et son goût et c’est la variété la plus demandée». A l’âge adulte, le petit-gris a une taille de 28 à 35 mm et pèse environ 7 à 15 grammes.L’association a déjà produit environ 800 tonnes, entièrement écoulées sur le marché local. Mais ce volume est en deçà des prévisions de départ. «La vague de chaleur du mois de juin dernier a provoqué une hibernation prématurée de nos escargots parce qu’ils sont sensibles aux variations brusques de température et d’hygrométrie. Au moindre changement de température, les escargots hibernent et cela perturbe leur cycle d’évolution. De plus, ils ont été victimes d’attaques de fourmis et c’est mortel pour eux». Mais les responsables de l’association ne sont pas pour autant découragés. Rodés maintenant à l’héliciculture, ils vont s’y prendre plus tôt que par la saison passée. Caprice de la nature, comme le signale la responsable de l’association, la période de ponte au Maroc se situe au mois d’août alors qu’en France elle se situe au mois d’avril. «Nous allons commencer le cycle de production au mois d’août pour permettre à nos mollusques d’hiberner au mois d’octobre et d’avoir une bonne production en juin 2009. Nous espérons pouvoir exporter 100 tonnes d’escargots en France et en Espagne», conclut-elle.

source : l'economiste
الميموني
الميموني
master
master

Messages : 474
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Escargot marocain  الحلزون المغربي  Empty Re: Escargot marocain الحلزون المغربي

Message par الميموني le Lun 19 Nov - 20:15

الميموني a écrit:Première ferme d’élevage d’escargots au Maroc

. Un investissement de 195.000 DH. 800 tonnes d’escargots écoulées sur le marché local. Premières exportations en juin 2009Héliciculture, ça vous dit quelque chose? Inutile de se triturer les méninges, c’est le terme qui désigne l’élevage des escargots. Et c’est le créneau dans lequel l’Association agricole de la région du Grand Casablanca a décidé d’investir. Il s’agit de la première unité agricole vouée à la production de cette variété d’hélicidés au Maroc. «Nous avons constaté que les agriculteurs utilisaient des pesticides pour se débarrasser des escargots. Nous avons décidé alors de protéger cette espèce parce qu’elle est rare à l’échelle mondiale et qu’elle a une grande valeur», explique Khadija Hajjaji, présidente de l’association et biologiste de formation. C’est en 2003 que celle-ci a procédé à ses premiers élevages à titre expérimental. Les essais étant concluants, elle décide alors de s’inscrire dans une logique de production industrielle. Mais, elle est confrontée à un problème de financement. Ayant eu vent du projet de l’association de créer une ferme pédagogique, Jean-Luc Martinet, président d’Aixor, lui fait don de 195.000 DH. Suffisant pour donner forme à son projet. L’unité de production d’escargots est située dans une ferme qui élève également des lapins, de la volaille. Elle produit aussi du couscous prêt à cuire. Les revenus tirés de cette activité permettent à l’association de faire vivre ses 250 membres, toutes des femmes. La surface d’élevage d’escargots s’étend sur un hectare, divisé en quatre serres. Le reste est réservé à la production de la végétation et à la préparation des farines nécessaires à l’alimentation des escargots. Il faut dire que, côté régime alimentaire, ces gastéropodes sont de fins gourmets. Ils se nourrissent essentiellement de plantes aromatiques et de fines herbes, assorties de préparations farineuses à base de céréales et d’oligoéléments. «Nous produisons la meilleure espèce, le petit-gris. Elle se distingue par sa qualité et son goût et c’est la variété la plus demandée». A l’âge adulte, le petit-gris a une taille de 28 à 35 mm et pèse environ 7 à 15 grammes.L’association a déjà produit environ 800 tonnes, entièrement écoulées sur le marché local. Mais ce volume est en deçà des prévisions de départ. «La vague de chaleur du mois de juin dernier a provoqué une hibernation prématurée de nos escargots parce qu’ils sont sensibles aux variations brusques de température et d’hygrométrie. Au moindre changement de température, les escargots hibernent et cela perturbe leur cycle d’évolution. De plus, ils ont été victimes d’attaques de fourmis et c’est mortel pour eux». Mais les responsables de l’association ne sont pas pour autant découragés. Rodés maintenant à l’héliciculture, ils vont s’y prendre plus tôt que par la saison passée. Caprice de la nature, comme le signale la responsable de l’association, la période de ponte au Maroc se situe au mois d’août alors qu’en France elle se situe au mois d’avril. «Nous allons commencer le cycle de production au mois d’août pour permettre à nos mollusques d’hiberner au mois d’octobre et d’avoir une bonne production en juin 2009. Nous espérons pouvoir exporter 100 tonnes d’escargots en France et en Espagne», conclut-elle.

source : l'economiste

Autoformation

Avant de se lancer dans cette activité, la présidente de l’Association agricole de la région du Grand Casablanca a eu recours à l’autoformation. «Le ministère de l’Agriculture ne nous a fourni aucune aide en matière de formation. Nous nous sommes rabattus sur Internet», raconte-t-elle. Les escargots ont ceci de particulier: ils sont hermaphrodites et ils peuvent pondre jusqu’à 80 œufs. La durée d’incubation varie de 20 à 30 jours dans la terre et de 7 à 10 jours en incubation artificielle. Les naissains (petits escargots) sortent de leurs œufs, mais restent terrés de 5 à 10 jours pour ne pas être brûlés par le soleil. En milieu sauvage, les escargots mettent environ deux ans pour arriver à l’âge adulte et seulement six mois dans le cadre d’un élevage organisé. Le prix des escargots varie de 7 à 35 DH/kg, en fonction de la saison. «Les prix augmentent en été parce que les escargots sont rares», explique Hajjaji. Selon cette dernière, on trouve l’escargot un peut partout dans les régions du Maroc, mais c’est Souk El Arbaa du Gharb qui est connu pour ces mollusques, vedettes d’un marché hebdomadaire local.Hassan EL ARIF
الميموني
الميموني
master
master

Messages : 474
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Escargot marocain  الحلزون المغربي  Empty المغرب مشروع لتربية الحلزون وتصدير لأوروبا

Message par الميموني le Lun 19 Nov - 20:20

المغرب مشروع لتربية الحلزون وتصدير لأوروبا

الميموني
الميموني
master
master

Messages : 474
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Escargot marocain  الحلزون المغربي  Empty Re: Escargot marocain الحلزون المغربي

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum