Exode bis ..ou le premier crime Algerien

Aller en bas

Exode bis ..ou le premier crime Algerien Empty Exode bis ..ou le premier crime Algerien

Message par carnivor le Jeu 5 Jan - 0:39

Exode bis ..ou le premier crime Algerien
auteur: abdelmalek el mimouni casablanca


se sont 360.000 humains convoyés manu militari apres separation des enfants de leurs parents vers la frontière marocaine
Wa Faj'atan Attarhil (Et soudain L'exode)

Quelques semaines après la Marche verte… soudain, l’exode ! Sans crier gare, en 1975, Houari Boumedienne procède a une expulsion massive : 360 mille Marocains, pour la plupart établis depuis des décennies dans l’Ouest algérien, ont dû prendre le chemin de l’exode.

Des milliers de familles séparées, des vies brisées, des destins éparpillés ! C’est le triste bilan de cette date tragiquement mémorable qu'est le 18 décembre 1975. Après 33 ans, les expulsés ne comprennent toujours pas ce qui leur était arrivé.
Cela coïncidait avec le jour de la célébration de l’Aïd Al Adha. Des familles marocaines, installées depuis la moitié du 19ème siècle, ont dû quitter à la hâte leurs maisons. C’est la « La Nekba des Marocains d’Algérie» comme l’appellent et s’en rappellent encore aujourd’hui les familles exilées.
La tragédie: le commencement…
Juste avant, le Maroc vivait sous le bonheur et l'émotion de la Marche Verte. Les répercussions n’ont pas tardé à se faire sentir au sein de la communauté des Marocains vivant en Algérie. Ces derniers ont dû subir une vague de haine sans précédent de la part des Algériens.
A partir de la mi-décembre, les premières rumeurs commençaient à circuler sur le sort réservé à cette communauté. Les premières rafles menées par les services de sécurité algériens n’ont épargné aucune région. Toutefois, c’est surtout l’Ouest algérien qui est le plus touché par cette déportation qui restera à jamais gravée dans les mémoires.

« Wa Faj'atan Attarhil », est un reportage unique et un retour sur une page décisive des relations tumultueuses avec notre voisin algérien.
WA FAJ'ATAN ATTARHIL (Et soudain l'exode)
Quelques semaines après la Marche verte… soudain, l’exode ! Sans crier gare, en 1975, Houari Boumedienne procède a une expulsion massive : 360 mille Marocains, pour la plupart établis depuis des décennies dans l’Ouest algérien, ont dû prendre le chemin de l’exode.
Publié le : 17 janvier, 2009

Source: http://fr.shvoong.com/humanities/1861406-exode-bis-ou-le-premier/#ixzz1iX2pPumi
carnivor
carnivor
Admin

Messages : 498
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum