Le Maroc s'installe en afrique

Aller en bas

Le Maroc s'installe en afrique Empty Le Maroc s'installe en afrique

Message par carnivor le Jeu 5 Jan - 0:32

Le Maroc s'installe en afrique
abdelmake el mimouni casablanca



Le génie financier Marocain s'installe en Afrique

Aujourd'hui le Maroc ce n'est plus son espace geographique mais
c'est le continent Africain tout entier. . Notre pays
s'est taillé la part du lion des activités en afrique ..mais en silence
contrairement aux autres pays ...

Après les milliers de commerçants implantés au Sénégal,
en Côte d’Ivoire, en Guinée ou au Gabon, des
groupes puissants comme Ynna holding, l’ONA,
la RAM et les banques prennent de plus en plus
le chemin de l’Afrique

L'Afrique a confiance au maroc car il est toujours present
s'il ya la secheresse pour assister socialement allant jusqu'a
depecher des equipes techniques qui crée la pluie au moyen
de la pyrothechnique ce qui a amelioré considerablement le
revenu de quelques pays.
La de son coté , joue la carte de proximité géographique et culturelle
et joue un rôle important en matière
d'assistance technique, scientifique, culturel car il dispose
d' expériences dans plusieurs secteurs
d'activités, comme l'eau et l'assainissement,
le transport, les technologies de l'information
et des communications .

Doucement, mais progressivement, les entreprises marocaines
se positionnent sur l'échiquier économique en Afrique

Royal Air Maroc (R.A.M) dans le capital de la
d' Air Sénégal. Aujourd'hui, la
compagnie sénégalaise prouve que l'investissement
sud-sud donne une greffe réussie.

Au Burkina, la présence marocaine s'est faite dans
un secteur inattendu : le secteur minier.
le poids lourd économique marocain
l'Omnium Nord Africain (ONA) acquiert la majorité des
actions d'une société canadienne d'exploration,
Semafo à travers sa filiale Managem. Sans bruit,
le Maroc s'est ainsi installé au cœur d'un
secteur stratégique du pays

l'Office National d'électricité (ONE) a acquis
une fraction du capital de la SENELEC (société
sénégalaise d'électricité

Maroc Telecom de son côté débarquait dans le capital
de Mauritel à hauteur de 50%.

Au Burkina Faso, début 2007,
le rachat de l'Office national des télécommunications
(ONATEL) pour plus de 140 milliards de FCFA (51% du capital
de la société) a sonné le coup de glas de cette présence
discrète. En soufflant l'ONATEL au nez et à la barbe du favori,
le français France Telecom, Maroc Telecom vient du même
coup montrer que l'investissement marocain passait la surmultiplié
Le premier groupe bancaire du Maghreb Attijari wafabank
sept mois après avoir ouvert ses 3 premières agences au Sénégal, en
juillet 2006, la banque marocaine s'est offerte une cible
de choix avec l'absorption à 66.67% de la Banque
sénégalo-tunisienne (BST), une institution dans le
paysage bancaire sénégalais ! Attijariwafa Bank a lancé
le sprint.

Un de ses principaux concurrents, la Banque
marocaine du commerce extérieur (BMCE) s'est placée dans
sa foulée. Son conseil de direction n'a pas tergiversé
longtemps : en deux temps trois mouvements, il s'est octroyé
un strapontin de choix au sein du conseil d'administration de
la Bank of Africa (BOA), en raflant 35% du capital.
Le but de la manœuvre : profiter du réseau BOA pour
être directement présent dans les 11 pays couverts par
ce réseau bancaire.
Ces deux mouvements financiers confirment la tendance lourde
et persistante du Maroc a dominer le continent Africain.

Le groupe Ynna holding, marocain leader en construction et industrie
fait irruption egalement sur le continent africain.
La Côte d’Ivoire a été le premier pays
africain à être exploité par le groupe
Chaâbi en y installant à Abidjan, la capitale
ivoirienne, une usine de tuyaux PVC, qui
emploie un millier de personnes.
D'autres projet en cours au mali, nigeria et ailleurs

Abdelhak Tazi, homme d'affaire Marocain
a investi principalement dans deux pays,
notamment la Guinée Conakry et le Sénégal. Dans
le premier, il a gagné un appel d’offres pour
l’obtention d’un marché pour une valeur de
300 millions de dirhams (trenbte milliards).
Ce marché consistait
à Des routes ont été également construites
et d’autres projets d’infrastructures réalisés.
Au Sénégal, il a remporté trois marchés
importants dont le plus récent est d’une construire des barrages et réaliser 200 km
de canalisations pour l’alimentation en eau
potable de 7 villes du pays.
valeur de 370 millions de dirhams.
Quant aux deux autres, il s’agit d’un premier marché,
de 25 millions de dirhams, qui consiste à
mettre en place un projet hydroagricole pour
la production de riz dans la région de Kassack.
Le second, presque du même type, de 70 millions
de dirhams, a été réalisé dans la région de Matam,
à l’Est du Sénégal. La famille Tazi s’est aussi
orientée vers un autre pays, la Guinée-Bissau,
où un projet de routes de 60 millions de dirhams
allait être entamé..
Publié le : 01 novembre, 2008

Source: http://fr.shvoong.com/business-management/1848536-le-maroc-installe-en-afrique/#ixzz1iX14TUiz
carnivor
carnivor
Admin

Messages : 498
Réputation : 0
Date d'inscription : 08/06/2011
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum