La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ?

Aller en bas

hotel  france - La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ? Empty La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ?

Message par mimouni le Mar 8 Nov - 23:13

La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ?

La France du passé se presentait au monde comme la puissante république pilotée par un Mitterand ou Chirac sage et modéré couvant sur une puissance illimitée et en tout domaine, mais la justice des urnes a eclaboussé ce mythe anraciné dans la mémoire des gens.
Aujourd'hui il faudra des décennies pour effacer les aventures Françaises en pays du tiers monde toujours sous la bénédiction d'une Amérique toujours présente pour agrémenter et soutenir des décisions fictives en echaange d'avoir une France enfin dans son sillage.
Il faudra peut etre des siècles aussi pour oublier:
- les milliers de femmes violées en Lybie par les differents intervenants militaires sur le sol Lybien a la demande de la France.
- Des dizaines de milliers de blessés et morts en lybie lorsque l'on sait que rien en SYRTHE il y a eu en 3 jours plus de 1500 morts et 9000 blessés.
-Et surtout, la faiblesse aujourd'hui consommée de l'OTAN qui s'est retiré immediateement après la mort de Kadhafi refusant ainsi toute aide a son poussin ... ce qui justifie des propos deja avancés par les stratèges sur le manque de ressources de l'Otan.

mimouni
master
master

Messages : 496
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

hotel  france - La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ? Empty Re: La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ?

Message par mimouni le Mar 8 Nov - 23:15

lundi 17 décembre 2007
Carla Bruni chasse Kadhafi

Bernard Antony

Article de Bernard Antony publié le 17 décembre 2007

Une actualité médiatique chasse l’autre. C’est là une des constantes du comportement de Nicolas Sarkozy.

Dès que quelque chose n’a pas tourné comme il le souhaitait, il sait exhiber pour le badaud médiatique un nouveau lapin de sa gibecière de communication. L’opération Kadhafi a été un échec total. Non seulement les Français ont compris que le méprisant bédouin était venu avec la ferme intention parfaitement réussie d’humilier notre pays mais dans le monde diplomatique international, la réputation de Sarkozy en a pris un sacré coup. Ce n’est, ni Poutine, ni Bush, ni Olmert, ni Angela Merkel, ni Chavez qui se seraient ainsi laisser manœuvrer.

En la matière, notre diplomatie s’est également avérée désastreuse, n’ayant rien anticipé de la manière très prévisible dont se conduirait le führer mal rasé puisque justement on le sait imprévisible, c’est à dire capable de toutes les provocations.
Alors Kouchner s’étant défossé, Sarkozy dut avaler jusqu’à la lie l’amertume causée par ce séjour en France du grand mamamouchi de Lybie.

Il lui fallait d’urgence rattraper ce coup fâcheux, gommer la mauvaise impression causée chez les Français en qui tout de même sommeille encore un peu de sens de la dignité nationale. Alors, Sarkozy se dit que c’était le moment ou jamais de sortir Carla aux longues jambes et aux yeux de samoyède. Pour cela, il choisit de s’en aller amoureusement promener à Disneyland, histoire d’inscrire sa sortie dans l’univers du rêve et du conte.

Il semblerait que cela ait marché. Oubliée Cécilia et vive Carla, le rêve Bruni a chassé le cauchemar Kadhafi.

www.voxfnredekker.com/.../12/17/7270612.html

mimouni
master
master

Messages : 496
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

hotel  france - La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ? Empty Re: La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ?

Message par mimouni le Mar 8 Nov - 23:18

Que cherche la France de Sarkozy en Libye après la résolution de l’ONU ?
Le président Sarkozy est une personne toujours active, certains le qualifient d'hyperactif. Qu'est-ce qui le presse avec Kadhafi ? Il n'y a pas si longtemps, il s'est distingué et tout son gouvernement avec lui, exceptée la secrétaire d'Etat Rama Yade. Sa franchise lui a valu des critiques et des observations désobligeantes. Rien ne nous empêche de penser que cette excès de franchise, d'honnêteté intellectuelle lui a valu d'être virée par ce même personnage cynique qu'est Sarkozy. Ce dernier ne tolère par le culot, qu'il a lui par-dessus tout, il n'aime pas que certains lui disent des vérités.

Nous sommes en 2011, la fuite en avant de Sarkozy qui n'arrive pas à gérer les problèmes de la France, se matérialise par une attaque sur un pays qui était encore il y a moins de deux ans : « un ami ». Ce serait simpliste de donner une réponse sobre pour répondre à cette question. Le président français Sarkozy s'attaque au président lybien Kadhafi pour des raisons obscures qui ne sont purement que matérielles : le pétrole. Beaucoup de personnes ont arrêté de croire à cette fiction qui consiste à soit disant défendre les populations. Je ne sais pas comment ces dirigeants occidentaux croient que les citoyens sont et restent de grands naifs, voir des niais.

Dira-t-on que soupconner les dirigeants occidentaux qui sont impliqués dans cette mascarade de guerre est ridicule ? Non, car il s'agit d'une guerre ou gue-guerre (les occidentaux impliqués, en tête la France de Sarkozy, usent de bombardements distants), le besoin d'affirmer sa virilité pour le chef d'Etat français est constant. Il a besoin de s'affirmer en permanence. D'aucuns pourraient penser que nos soupçons le concernant sont ridicules. Le président Sarkozy est une personne toujours active, certains le qualifient d'hyperactif. Qu'est-ce qui le presse avec Kadhafi ? Il n'y a pas si longtemps, il s'est distingué et tout son gouvernement avec lui, exceptée la secrétaire d'Etat Rama Yade. Sa franchise lui a valu des critiques et des observations désobligeantes. Rien ne nous empêche de penser que cette excès de franchise, d'honnêteté intellectuelle lui a valu d'être virée par ce même personnage cynique qu'est Sarkozy. Ce dernier ne tolère par le culot, qu'il a lui par-dessus tout, il n'aime pas que certains lui disent des vérités. Il est à se demander comment le Premier ministre est toujours présent, depuis qu'il a clamé haut et fort que ce dernier n'était pas son mentor.

Nous ne croyons pas une seconde que Sarkozy effectue cette guerre sans limite pour le bien du peuple lybien, c'est pour exploiter le pétrole et le gaz dont ce pays regorge actuellement. Que connaissent les conseillers du président Sarkozy des n tribus qui composent ce grand pays ? A première vue, nous répondrons rien. Si Kadhafi venait à disparaître, le pays ne tiendrait pas, et ce sera pire que l'Irak. Les américains s'en mordent encore les doigts, ils ont voulu « jouer » aux cowboys, ils se sont enlisés. Ils vont laisser un pays exsangue, ce qui risque fort de se produire si Kadhafi disparaîssait. La question n'est pas de défendre le dictateur lybien, elle est de savoir si ce qui est fait aujourd'hui est justifié ou non. Pourquoi tant d'hypocrisie manifeste de la communauté des occidentaux ? Que ces journalistes minables arrêtent de parler de la communauté internationale, lorsqu'il s'agit de parler de l'union des pays occidentaux, anciens colonisateurs. Le ridicule ne tue pas.

Les propos de ces journalistes sont édifiants et stupéfiants, à y regarder de près, lorsqu'ils s'expriment, c'est toujours pour vanter la « qualité » des pays occidentaux. La notion de civilisation qu'ils vantent, laisse à désirer. S'ils prenaient la peine de regarder ce qui va mal ici, ils auraient matière à disserter. C'est toujours plus facile de voir ce qui ne fonctionne pas chez le voisin, que de se remettre en question. Sarkozy s'engage dans une guerre, en feignant de voir ce qui cloche chez lui. Le chômage, l'emploi précaire, la sécheresse, les « galères » des agriculteurs, le problème de la santé, etc. Le président Sarkozy veut nous infantiliser, il cherche à nous détourner des vrais problèmes sociaux, toute son action actuelle semble nous voiler, voir détruire tous les intérêts sérieux que nous pouvons porter aux difficultés de la vie. A vouloir porter ou apporter sa civilisation dans un autre pays, risque de générer autre chose qui ne serait pas bien du tout pour les français.

Au lieu de prétendre qu'il allait défendre les lybiens, il aurait dû avouer dès le départ de cette « drôle » de guerre, qu'il allait chercher à éliminer le président Kadhafi. C'est étrange de voir que Sarkozy et Obama, ne vont pas jouer les redresseurs de torts au Yémen ou en Syrie. La problématique n'est pas la même. Va t'on nous faire croire que les dirigeants occidentaux impliqués dans ces bombardements sur le sol lybien apportent la démocratie ? L'idéale démocratie apportée par la communauté d'anciens pays colonisateurs est motivée par des intérêts énergétiques. Va t'on nous faire croire que la répression de Mouammar Kadhafi contre les opposants de son régime date d'aujourd'hui ? Qu'en est-il des autres tyrans et dictateurs dont ces dirigeants occidentaux sont des « potes » ou « amis » ? La Russie est-elle une vraie démocratie ? Ne parlons pas de la Chine. Eh ben non, la France n'irait pas se vanter en Russie pour déployer ses navires, encore moins en Chine. Je pense que d'autres pays sont légions, en Afrique et ailleurs. La France a t'elle renversé le régime de Bongo ? Non. Celles des autres dictateurs africains ou d'ailleurs ? Non, encore.

Ce qui motive Sarkozy, comme les autres dirigeants occidentaux est avant tout la satisfaction de leur intérêt personnel. Faut-il croire que la recherche de la démocratie en Lybie, serait un intérêt pour le peuple lybien ? Il faudrait être très naif pour le penser. Et pourtant, la première des justifications de la démocratie vient de ce qu'elle constitue un cadre idéal pour la réalisation de nos intérêts, car elle accorde une liberté de pouvoir les satisfaire, en limitant au stricte minimum, les contraintes qui peuvent nuire à notre liberté personnelle. Que connaît Sarkozy des attentes du peuple lybien ? Il a généré une guerre en faisant voter une résolution à l'ONU, qu'il s'est empressé de faire respecter. Israël a une résolution depuis 1967 qu'il ne respecte pas. Qui va prendre son fardeau pour aller défendre les palestiniens ? Eh ben, il n'y a pas de pétrole, encore moins de gaz.

Les hélicoptères français et anglais sont entrés dans la danse de la guerre, nous verrons bien ce qui sortira de ce chaos. La guerre pose le problème du statut de la propriété (La LYBIE). Ce pays qui est si près et si loin. La propriété n’est pas la possession des occidentaux. La propriété est de droit tandis que la possession est de fait : la possession est physique tandis que la propriété est légale, Les anglais s'y sont cassés les dents il y a plus d'un siècle, Les français veulent voir notre commandant en chef régler les différents problèmes du pays : insécurité, violences urbaines, délinquance et chômage.

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/que-cherche-la-france-de-sarkozy-95371

mimouni
master
master

Messages : 496
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

hotel  france - La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ? Empty Re: La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ?

Message par mimouni le Mar 8 Nov - 23:20




La colonisation française se poursuit…
La France de Sarkozy poursuit sa colonisation de l’Afrique et du monde arabo-musulman…



Le retour de l’Empire colonial français semble être une des ambitions de Sarkozy, croyant sans doute, améliorer sa cote dans les sondages, voire laisser une trace dans l’Histoire ! Ainsi, malgré tout ce que l’on veut bien nous raconter, c’est bien l’armée française qui a participé, directement ou indirectement, à l’arrestation du président Laurent Gbagbo et de sa famille, dans son palais présidentiel à Abidjan. Laurent Gbagbo a longtemps été un protégé de Paris, dans le cadre bien connu que l’on appelle la Françafrique. Il aura du cesser de plaire ou de se soumettre à Paris et on a alors voulu nous faire croire que le véritable vainqueur de l’élection présidentielle en Côte-d’Ivoire était Alassane Ouattara, l’homme du FMI, soutenu par Obama et par la France.

Ne soyons pas naïfs ! Dans quel pays de la Françafrique, les élections se déroulent-elles normalement, sans trucage, avec l’Ambassadeur de l’ancienne puissance coloniale dans les coulisses, pour veiller à ce que « l’élu » continue à bien servir les intérêts français ? Nous pourrions citer l’exemple du Gabon où le fils Bongo a succédé à son père dans le cadre d’élections pour le moins contestables. Mais, Bongo servant fidèlement les intérêts français, il n’y a pas eu de campagne orchestrée contre lui et encore moins d’intervention militaire avec ou sans mandat onusien.

Nous n’allons pas nous étendre sur les causes de la disgrâce de Gbagbo. Peut-être a-t-il eu envie de se rapprocher de la Chine dont la présence en Afrique se heurte de plus en plus aux intérêts français. Cette Chine qui n’a jamais colonisé un pays africain, bénéficie d’un à priori souvent favorable auprès de nombreux Africains. Les vraies causes seront connues ultérieurement. En attendant, il y a les faits. L’armée de l’ancienne puissance coloniale est intervenue militairement pour chasser un dirigeant africain et le remplacer par un autre, ayant le soutien de Paris et de Washington. Ce n’est pas la première fois (voir notre précédent article consacré aux interventions militaires françaises en Françafrique), mais cette fois, on a l’impression qu’un nouveau pas a été franchi.

Tout au long de cette affaire, on a pu sentir dans la classe politique française, un climat ouvertement colonialiste. Droite et Gauche ont retrouvé la même unanimité d’autrefois quand « l’ordre colonial » se maintenait avec la canonnière. Cette unanimité de la Droite et de la Gauche dans le soutien des récentes agressions contre l’Afghanistan, la Libye et la Côte d’Ivoire signifie un resserrement des rangs occidentaux (y compris en France) autour de ce qui semble être la nouvelle doctrine : une reconquête directe des zones utiles de l’Afrique et du monde arabo-musulman, c'est-à-dire les régions renfermant des matières premières. A ces zones, il faut ajouter les voies d’approvisionnement nécessaires pour les Etats-Unis et pour l’Occident. Cette stratégie suppose des dirigeants locaux totalement soumis et n’étant jamais tentés de changer de « patrons » ou de clients (comme il semble que ce fut le cas de Gbagbo avec la Chine). Le sort de ce dernier est aussi un avertissement à tous les autres dirigeants africains… Elle implique aussi un remodelage du continent ; les nouvelles frontières, les vraies, seront celles dessinées par les multinationales, avec milices locales et sociétés privées de mercenaires pour sécuriser l’extraction et l’acheminement des matières premières. Le reste du continent, vide de richesses intéressant l’Occident sera voué à un sort comparable à celui de la Somalie, déchirée par les factions.

Obama, embourbé en Afghanistan et en Irak, a laissé le premier rôle, dans certaines limites, à Sarkozy. C’est à la fois le flatter et lui tendre un piège. Le flatter parce que les spécialistes de la CIA qui l’ont façonné, connaissent bien le personnage travaillé par ce désir de revanche sociale qui taraude toujours les parvenus. Mais, c’est aussi lui tendre un piège : éliminer le peu de sympathie que garde la France en Afrique pour contribuer à la chasser et ensuite, si nécessaire, s’entendre avec les Chinois. Après tout, entre puissants, on finit toujours par s’entendre aux dépens des serviteurs !

Pour les peuples africains et arabes, le message doit être clair. La guerre déclarée par l’USraël et par l’Occident pour le pillage de leurs richesses va s’accentuer. Cette guerre, malgré ci et là quelque mandat onusien, sera, de plus en plus, une guerre de reconquête directe de l’Occident par milices et forces d’intervention interposées, avec son cortège de réfugiés et de populations déplacées dans des états voués à la partition et à l’émiettement. Les peuples arabes et africains savaient déjà à quoi s’en tenir en ce qui concerne les Etats-Unis, une puissance impérialiste et agressive aux mains d’un lobby sioniste et d’un complexe militaro-financier que l’aventurier politique Obama a tenté, en vain, de rendre plus présentable. La France, pour des raisons historiques et affectives diverses, gardait encore une image relativement meilleure. Là aussi, Sarkozy a bradé le peu qui nous restait, pour servir les intérêts du complexe financier mondialiste qui, comme c’est curieux, ne comprend en son sein que des sionistes. Une coïncidence sans doute !

http://www.partiantisioniste.com/communications/la-france-de-sarkozy-poursuit-sa-colonisation-de-l-afrique-et-du-monde-arabo-musulman-0682.html



mimouni
master
master

Messages : 496
Réputation : 0
Date d'inscription : 27/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

hotel  france - La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ? Empty Re: La France retrouvera -t-elle son trone en 2012 ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum