souss com news
Mots-clés

destin  femme  amazigh  auteur  parcours  mimouni  miss  


La Vie En Banlieue

Aller en bas

La Vie En Banlieue

Message par connected le Ven 18 Nov - 0:40

La Vie En Banlieue
(abdelmalek el mimouni)

J?habitais dans un studio en centre ville
et en 1980 j?ai acquis un appartement dans
un quartier périphérique flambant neuf.
étant de nature renfermé j?ai limité mes
contacts a deux individus que j?appellerai
par des pseudonymes de valeur fictive.
L'un, ce sera Mr Merluche, individu sérieux, dynamique, courageux, toujours propre habillé d? un éternel costume bleu et cravate. La tête pleine a craquer, dévoué, il se dépense sans limite pour mériter dignement le salaire de petit fonctionnaire, poste qu'il a obtenu après des années de sacrifice !........ Vous avez maintenant compris pourquoi le nom de Mr Mérinos lui irait a merveille, mais gardons celui de Merluche. Mon deuxième ami, ce sera Mr Maringouin, analphabète, malin, miteux et dédaigneux.Détritus parmi les détritus,un os, entrepreneur indépendant dont l'entreprise est basée sur une boite a usages multiples, tantôt caisse d'outillage, tantôt support de pieds, chaise ou encore oreiller de nuit, et un décrotteur a moitié abîmé. Homme misérable je salue ton courage.Comment peut-on imaginer une société sans toi !...Vous avez deviné que
Mon deuxième ami est cireur !
Deux années se sont écoulées. Des épiciers, boulangers, laiteries, marchands de légumes, et vendeurs ambulants ont fait leur apparition dans le quartier avec tous les avantages et inconvénients qui les accompagnent. Des déchets, rebuts, cartons, plastiques et mouches de différents gabarits constituent actuellement notre microcosme. Puis la benne collectrice de détritus fait son apparition apportant sa collaboration sous forme de jus concentré et nauséabonde issu de l'écrasement des collectes par son système mécanique hors d'usage???????? Une odeur puante et des nuées de moustiques constituent actuellement notre permanent et quotidien lot d'oxygène.Beaucoup de nos voisins ont acquit leur logement a la
manière d'un cadeau de la société qui les emploie se sentent mal a l'aise dans ce milieu de bâtiments en dur. Dans la majorité, nos voisins, émanent de quartiers pauvres et de bidonvilles et se trouvent injectés en plein milieu d'employés ou cadres de sociétés fonctionnaires publiques et semi publiques. A ces gens, il manquait un élément capitale et usuel pour les rassurer, nés en baraquements de tôles ou quittant la campagne et trouvant refuge depuis longtemps dans des bidonvilles ne peuvent se sentir a l'aise et rassurés sans ces petites choses auxquelles ils sont habitués tel que le grincement des tôles sous le vent ou le bêlement d'ovins. Ces genres de matériaux commençaient alors a faire leur apparition dans nos balcons, les passages et les toits. Cela rassure une minorité mais la majorité voit leur rêve d'avoir un logement décent partir en fumée !Et,puisque un malheur ne se présente jamais seul, un escadron de femmes et garçons professionnels et ponctuels font le va et vient chaque jour a partir de six heures du matin,chacun ou chacune criant ou chantant un air absurde qui lui est bien distinct ,demandant le pain sec, denrée très prisée,des vêtements, ou tout autres choses. Ici,pas de soucis de manquer le travail faute d'avoir oublié d?activer le réveil, d'autres se chargeront de manière tout a fait bénévole de ce travail. La semaine qui suit les fêtes religieuses, ces contingents de mendiants ne s'interrompent jamais. Puis??? les cérémonies
de mariage qui sévissent du vendredi au lundi avec des défilés de charrettes escortées par
des crieurs, batteurs investis en musiciens
font la navette entre les ruelles emmenant de maigres cadeaux aux mariés. Quelquefois tant de bruits pour un litre de lait et un sac de farine ou seulement le pantalon tachée de la mariée. Si je regrette d'avoir quitté mon studio en centre ville, j'ai tout de même pu découvrir un trésor de choses incroyables??? Qu'advient-il de mes deux amis ? Mr Marluche dispose maintenant de sa petite voiture, ce qui lui a rendu sa dignité jadis bafouée dans des bus de transport qui sont perpétuellement surchargés , noontraignent aussi souvent a payer la dîme aux voleurs. Le comble a été atteint le jour
où,des chiens se sont accaparés du chemin que
Mr Marluche emprunte habituellement chaque matin a l'aube pour rejoindre son pseudo -bus Même le fait de voir ses élèves rouler en de jolies limousines de l'état n'a pas fléchi sa volonté de poursuivre son oeuvre. Mr Maringouin a lui aussi progressé.
Deux années lui ont été nécessaires pour se rendre compte,que du pied a pied ne lui sera d'aucun secours. Les gens se soucient peu de l'état de leurs chaussures,leur seul soucis, consommer travailler,payer les crédits,faire des enfants.L'avenir disent-ils appartient a ceux qui en ont beaucoup ! Ici le problème d'espace ne fait pas défaut. Les rues sont larges et absorberont l'ensemble. Les jeunes et ceux qui ne le sont pas ne rejoignent le "nid" que pour dormir.Quatre vingt pour cent du domicile est meublé,entretenu et mis sous clé pour la réception une fois par an de la famille rurale.Ainsi ,on soigne son image de marque auprès de cette population qui,a leur tour, se chargeront de lui garantir une publicité hors normes de façon tout a fait gratuite.Le petit ouvrier croulant sous les problèmes sociaux de la ville,de ses enfants délinquants et mensualités de crédit étalées sur la durée de vie normale de l'humain peut trouver tout de même pour une courte durée un royaume. Ici,en campagne les gens ne con- -naissent de lui que du faste. Il est donc reçu en prince, invité partout, est toujours le bienvenu, lui-même oubliant tout ce qui peut altérer ou trahir son état (a suivre

http://reseausouss.forumactif.org/post?f=30&mode=newtopic
avatar
connected

Messages : 263
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vie En Banlieue

Message par connected le Ven 18 Nov - 0:41

On oublie donc la ville et ses exigences pour cette courte durée. Mr Maringouin le malin, a donc pu en deux ans, dresser une carte véridique de son entourage. En stratège, il aborde la vie quotidienne a la manière dont il peut tirer le maximum de profit. Il fait appel encore cette fois a sa contrée rurale en vue de recruter un manager pour son entreprise. Un cadeau inestimable pour l'un et l'autre. Très vite, le nouveau venu acquiert l'art de manier la brosse et l'exécution des différents gestes rythmées qui accompagne le métier de cireur urbain. Le démissionnaire passe a la réalisation de de son nouveau projet. Il s'approprie une belle charrette,achète un âne et divers accessoires et devint marchand ambulant de pomme de terre.Malin Maringouin! cette denrée est très prisée dans ce secteur connue par le nombre élevé de ses progénitures désobéissant par nature ou principes aux réductions de naissance. Nos rencontres, se font au café ,chaque dimanche soir.Mr Marluche s'enfonce de plus en plus dans les problèmes familiales et sociales, le transport, l'habillement et la scolarisation de ses enfants ne cessent de
s'amplifier et,??? il a été contraint de
troquer sa voiture contre une mobylette.
La voiture du citoyen dit-il. Quand a Mr Maringoin il devient de plus en plus riche.
Il se plaît d'ailleurs a étaler son avoir en publique.Pour payer son café il n'hésite pas a étaler le contenu de sa bourse, des
dizaines de billets froissés et sales, ce qui fait dire a Mr Marluche qu'il aurait du choisir le "commerce" plutôt que la fonction Cependant, malgré sa richesse, Mr Maringouin génère en permanence quelque chose que son ami ne peut tolérer ou supporter. Une odeur spéciale que Mr Marluche n'a pas pu oublier depuis l'enfance...Une odeur caractéristique de l'âne devenue familièrement le parfum du marchand ambulant.On s'habitue vite en effet on s'adapte, on s'intègre a son milieu et on
oublie le reste.
Dix ans se sont écoulés maintenant.Mr Maringouin a fait des progrès considérables au niveau intellectuel et social. Il changea de nom pour commencer, devint Mr Margotin subit une épuration,puis une aurification,Il solde le baudet et ses accessoires devenus une chose horrible pour lui. Se fabrique un éponyme,s'érige en autre modèle de citoyen, devient allègre et par une sorte de magie déviatrice se procure un emploi lui assurant une grande cavalcade au détriment de ses semblables. Il devint chef de quartier ?????
Il a pu par malice, acquérir la technique
suprême dans l'organisation des battues,
l'adultération des textes, la prolifération
des promesses alléchantes et la toute
dernière découverte soit la pratique de l'alléluia sous un masque apparemment noble et valide auprès d'une certaine population. Mr Maringouin devenu donc Mr Margotin trouve un moyen efficace pour décupler ses biens. Il est loin le temps du décrottoir du cireur
et celui du nauséabonde âne et des unités de
poids qu'il faut chaque jours improviser
soit des pierres ou des pastèques et jamais
de kilogrammes certifiés. Dans son nouveau il a affaire a un quartier surpeuplé et sal mais tout laisse deviner son origine , il y a seulement quelques années passait pour modèle en son genre. Là, Mr Margotin trouve son idéal. On transforme les espaces verts,
les passages, les coins, les trottoirs, les
balcons et même les escaliers en baraques.
Deux années ont suffit pour brader le tout
et transformer le lotissement en bidonville surplombant les édifices et enclos craquant sous les tôles ondulées et gémissantes sous
les coups de vents et les débris de verts jouant ici le rôle de barbelées.
Une étrange musique de cris de poussins, dindons et moutons jaillit maintenant de cet
assemblage faisant le bonheur de ceux qui
n'ont pas pu s'intégrer au mode de vie du
quartier original?????? Maintenant, ils sont
satisfaits,heureux. Les géniteurs ont acquit
de l'espace et Mr Margotin la richesse et la noblesse.
Les résidants qui sontcroyaient avoir enfin pu disposer d'une
maison pour eux et leur famille, voient leur
rêve partir en fumée. Incapables de rétablir l'ordre face a un Margotin de plus en plus puissant,se voient contraints de solder ce qui était leur belle résidence de jadis et quittent les lieux. Mr Marluche lui, a remplacé sa voiture par
une moto puis cette moto par une bicyclette
et enfin céde cette dernière pour subvenir
aux besoins de ses enfants,??? maintenant
retraité, et, utilise ses moyens naturels et
apparemment infaillibles pour se déplacer???
soit ses jambes. Ces enfants ont acquit un niveau appréciable en étude,de grands diplômes.Mais Mr Marluche garde encore tous ses enfants a la maison, non pas parce qu'il a peur de les laisser travailler et fonder leur famille et avenir, mais parce que malgré plusieurs centaines de tentatives de s'enrôler quelque part et trouver une activité même quelconque, sont restées vaines. Mr Marluche ne sent pas pour autant qu'il a raté sa vie??
Il lui arrive de croiser Mr Margotin roulant en voiture, cravate, lunette et stylo en petite pochette ou l'apercevoir léchant les sabots de bayadères, mais cela ne le dérange en rien,malgré que de temps en temps, au vu de ses sacrifices perdus et ses enfants
chômeurs a l'impression d'être une cocotte
minute sous un feu de fonderie! J'avais dit
que Mr Marluche est du genre de ceux qui
tiennent les cornes de la vache afin de
permettre a ceux du genre de Mr Margotin de
la traire efficacement??

http://www.netsaber.com.br/resumos/ver_resumo_c_68855.html
avatar
connected

Messages : 263
Réputation : 0
Date d'inscription : 25/05/2011
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum