souss com news
Derniers sujets
» Connaitre votre solde ou N° carte SIM chez operteurs Maroc
par mimouni Aujourd'hui à 12:37

» Direct Links to Mimouni abdelmalek Video Youtube
par Admin Lun 20 Fév - 20:33

» video mimouni
par Admin Lun 20 Fév - 20:31

» RESEAU SOUSS
par Admin Jeu 20 Oct - 21:54

» html sitemap souss com
par Admin Mer 13 Juil - 23:41

» sitemap souss com
par Admin Mer 13 Juil - 23:38

» feed souss com
par Admin Mer 13 Juil - 23:33

» Repositionnement souss com
par carnivor Dim 12 Juin - 1:51

» انا في أمس الحاجة الي أحجار .... أريدها لقبري
par carnivor Jeu 14 Avr - 21:32

» Casafree a sombré, nous nous rejouissons
par carnivor Jeu 14 Avr - 14:06

» Viol de Tifnit ..le mythe, une tragedie
par carnivor Lun 4 Avr - 21:51

» Monde berbere feed rss
par carnivor Mer 2 Mar - 22:29

» Souss.com est il en zone de turbulences?
par carnivor Mar 1 Mar - 15:31

» Le monde berbere inaccessible
par carnivor Mar 1 Mar - 15:22

» Mondeberbere machi moshkil voici monde-berbere
par carnivor Mar 1 Mar - 15:21

Mots-clés


Le rapport de la Banque d’Algérie (BA) fait régner l’inquiétude , les constats et agrégats dépeignent une situation plutot grave grave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le rapport de la Banque d’Algérie (BA) fait régner l’inquiétude , les constats et agrégats dépeignent une situation plutot grave grave

Message par tafoukte le Jeu 7 Jan - 12:56

Le rapport de la Banque d’Algérie (BA) fait régner  l’inquiétude , les constats et  agrégats dépeignent une situation plutot grave grave
Dans notre analyse du mois précédent nos membres étaient beaucoup plus optimiste que la normale, la situation aujourd'hui est plus grave que prévu et les ressources de l'Algérie peuvent se diluer en un temps record ouvrant la voie a toutes sortes d'imprévues

voici l'analyse des membres souss com

tafoukte

Messages : 32
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2013
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapport de la Banque d’Algérie (BA) fait régner l’inquiétude , les constats et agrégats dépeignent une situation plutot grave grave

Message par tafoukte le Jeu 7 Jan - 13:02

citation elwatan aujourd'hui:
http://www.elwatan.com
le 7-01-2016 a 10h00

Le gouvernement désarmé face à la crise

Les réserves s’épuisent dangereusement


Les données de la Banque d’Algérie mettent en avant une baisse du stock d’épargne financière du Trésor, lequel s’est contracté de 40,4% durant les neuf premiers mois de l’année 2015 pour passer à 2913,3 milliards de dinars, soit l’équivalent de 28 milliards de dollars, à septembre 2015.

Attendus depuis plusieurs semaines, les chiffres de la conjoncture monétaire et financière pour les neuf premiers mois ont été rendus publics hier. Sur fond de conjoncture morose, les indicateurs s’installent, sans surprise, dans le rouge. Cependant, le rapport présenté par le gouverneur de la Banque d’Algérie (BA) pousse à l’inquiétude, d’autant que les constats et les agrégats dépeignent une situation plus grave que prévu. L’élément le plus représentatif étant la situation du Fonds de régulation des recettes (FRR), dont les ressources ont fortement décliné en 2015.
C’est ainsi que les données de la Banque d’Algérie  mettent en avant une baisse du stock d’épargne financière du Trésor lequel s’est contracté de 40,4% durant les neuf premiers mois de l’année pour passer à 2913,3 milliards de dinars, soit l’équivalent de 28 milliards de dollars en septembre. Pis, ces chiffres sont très en deçà des prévisions de clôture du ministère des Finances pour le FRR à plus de 3080 milliards de dinars en décembre 2015.
Cela jette ainsi un doute sur le maintien des capacités de couverture du déficit par le recours à une épargne publique qui fond plus vite que prévu. Il y a péril en la demeure, ceci d’autant que la BA pointe, au-delà de la baisse des cours du brut, «des dépenses budgétaires toujours élevées». L’autorité monétaire explique ainsi que le contexte budgétaire se caractérise par une forte contraction des recettes de la fiscalité pétrolière qui a perdu près de la moitié de ses revenus en une année.
Une situation née, bien entendu, de la baisse des cours du baril de brut qui s’est établi en moyenne à 55,76 dollars contre 106,65 dollars en 2014. L’effet sur la valeur des exportations d’hydrocarbures a été décuplé par la baisse des expéditions en volumes des hydrocarbures à hauteur de 3,09%. C’est dans ce contexte que le compte courant de la balance des paiements affiche un déficit de plus de 20 milliards de dollars en septembre 2015, et ce, malgré un net recul des importations de biens et services. Un déficit qui a été aussi alimenté, note la BA, par d’importants transferts de dividendes au premier trimestre 2015.
Un déficit qui s’est traduit par une nouvelle baisse des réserves de change qui ont perdu 32,57 milliards de dollars entre septembre 2014 et septembre 2015, s’établissant à 152 milliards de dollars. Un recul également alimenté par l’effet de valorisation des réserves de change.
Il faut aussi noter que la conjoncture a affecté le taux de change du dinar, lequel s’est déprécié de 19,57% face au dollar et de 2,16% face à l’euro. L’autorité monétaire note cependant que «le taux de change effectif réel du dinar demeure apprécié par rapport à son niveau d’équilibre». L’amenuisement des ressources incite d’ailleurs les autorités à rechercher de nouvelles sources de financement, notamment dans le secteur bancaire.

lire la suite a la source

tafoukte

Messages : 32
Réputation : 0
Date d'inscription : 10/10/2013
Age : 28

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum