souss com news
Mots-clés

parcours  miss  mimouni  femme  amazigh  auteur  destin  


Selon Forbes, l'Algerie se range parmi les 7 mauvais pays pour l'investissement

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Selon Forbes, l'Algerie se range parmi les 7 mauvais pays pour l'investissement

Message par batouta le Lun 21 Déc - 15:05

Le jugement de Forbes basé sur des critères de sélection parait ici justifié, l'Algérie consomme en effet ses réserves et les grands projets ont été suspendus en attendant la reprise vers le haut du prix de baril, une reprise qui ne fait plus espoir sauf chez qui s'accroche aux rèves et mensonges.
L'ALgérie se trouve donc au meme niveau que le Yemen et les quelues minuscules pays qui soutiennent le polisario et oeuvrent dans le rayon de l'Algérie.


photo et analyse de Mimouni (remerciements)




batouta

Messages : 37
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Selon Forbes, l'Algerie se range parmi les 7 mauvais pays pour l'investissement

Message par batouta le Lun 21 Déc - 15:08

Classement Forbes des meilleurs pays pour les Affaires : l’Algérie, 137ème place, derrière le Yémen sur un total de 144
tsa-algerie.com
L’Algérie a été placée 137ème (sur 144) dans le classement pour l’année 2015 des meilleurs pays pour les Affaires publié par Forbes (Best Countries for Business). L’Algérie se maintient à la même position qu’en 2014.

Le classement Forbes est basé sur onze différents critères tels que les droits de propriété, l’innovation, les taxes, la technologie, la corruption, les libertés (individuelle, commerciale et monétaire), le poids de la bureaucratie, la protection des investisseurs ainsi que la performance du marché boursier. Forbes se base sur des données publiées entre autres par Transparency International, la Banque Mondiale et le Forum économique mondial.

Pour Forbes, l’Algérie « a du mal à développer les industries hors hydrocarbures en raison d’une réglementation lourde et de l’accent mis sur une croissance dirigée par l’État. » Forbes considère que « les efforts du gouvernement ont peu fait pour réduire le taux de chômage élevé des jeunes ou à répondre à la pénurie de logements ». Il estime enfin que « les défis économiques incluent la diversification de l’économie hors de la dépendance aux exportations des hydrocarbures, le renforcement du secteur privé, l’attraction d’investissements étrangers et la création d’emploi adéquats pour les jeunes Algériens ».

Avec sa 137ème place, l’Algérie finit loin derrière la Tunisie (81ème) et le Maroc (62ème). Elle est également dépassée par le Yémen (135ème), pourtant en proie à une guerre civile meurtrière. L’Algérie se classe devant sept pays seulement : Dans l’ordre le Venezuela (138ème), la Gambie, Myanmar, Haiti, la Libye, la Guinée et le Tchad (144ème).

batouta

Messages : 37
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum