souss com news
Derniers sujets
» Connaitre votre solde ou N° carte SIM chez operteurs Maroc
par mimouni Dim 23 Juil - 12:37

» Direct Links to Mimouni abdelmalek Video Youtube
par Admin Lun 20 Fév - 20:33

» video mimouni
par Admin Lun 20 Fév - 20:31

» RESEAU SOUSS
par Admin Jeu 20 Oct - 21:54

» html sitemap souss com
par Admin Mer 13 Juil - 23:41

» sitemap souss com
par Admin Mer 13 Juil - 23:38

» feed souss com
par Admin Mer 13 Juil - 23:33

» Repositionnement souss com
par carnivor Dim 12 Juin - 1:51

» انا في أمس الحاجة الي أحجار .... أريدها لقبري
par carnivor Jeu 14 Avr - 21:32

» Casafree a sombré, nous nous rejouissons
par carnivor Jeu 14 Avr - 14:06

» Viol de Tifnit ..le mythe, une tragedie
par carnivor Lun 4 Avr - 21:51

» Monde berbere feed rss
par carnivor Mer 2 Mar - 22:29

» Souss.com est il en zone de turbulences?
par carnivor Mar 1 Mar - 15:31

» Le monde berbere inaccessible
par carnivor Mar 1 Mar - 15:22

» Mondeberbere machi moshkil voici monde-berbere
par carnivor Mar 1 Mar - 15:21

Mots-clés


La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Message par kajmoulia le Sam 31 Oct - 19:40

Le Maroc dénonce publiquement aux nations unies l'oppression du peuple Kabyle
Le Maroc défend l’indépendance de la Kabylie à l’ONU
photo tamurt source

depuis new York:
Le droit à l’indépendance de la Kabylie est désormais défendu officiellement à l’ONU. C’est une première dans notre Histoire. C’est un fait historique pour le Peuple kabyle
.

Le n°2 de la représentation du Royaume Marocain à New York a réclamé le droit du peuple kabyle à l’autodétermination, à l’occasion de la célébration du 70ème anniversaire de la création des Nations Unies. La délégation marocaine a choisi cette date hautement symbolique pour porter haut la revendication du peuple kabyle à l’ONU en présence des médias et représentants diplomatiques du monde entier. Et c’est la réaction du représentant permanent adjoint, Abderrazzak Laassel, qui a créé la surprise. En réponse à des propos d’un officiel du voisin de l’Est sur le différent territorial du Sahara occidental, le diplomate marocain a soulevé le dossier kabyle.

Le n°2 de la représentation du Maroc a expliqué que « l’un des plus anciens peuples de l’Afrique continue d’être privé de son droit à l’autodétermination », soulignant qu’il est « regrettable que les aspirations légitimes du peuple kabyle soient toujours bafouées au 21ème siècle. Ses droits humains sont violés au quotidien, ses représentants légitimes sont persécutés et ses leaders sont pourchassés, y compris quand ils sont en exil ». Poursuivant son plaidoyer, Abderrazzak Laassel a rappelé que le peuple kabyle est « fort de huit millions de personnes » et « vieux de 9 mille ans » et a droit à l’ « autonomie » et à « la reconnaissance de son identité culturelle et linguistique », conformément aux chapitres 1, 2, 3 et 4 de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (adoptée le 13 septembre 2007 par l’Assemblée générale).

Une nouvelle page se tourne pour le pays Kabyle et un vent d’espoir souffle sur les montagnes de la Kabylie. L’Algérie qui soutient et qui fiance le Polisario pour arracher son indépendance doit faire de même pour la Kabylie. Connaissant le poids du Maroc et ses alliés aux Nations Unis, d’autres pays emboiteront le pas certainement au Maroc et la Kabylie, le GPK bénéficieront d’un soutient et d’une chance inouïe de la part des puissances de cette planète. Notons que nos journalistes de Tamurt ont toujours incité le Maroc à exercer son droit de réciprocité envers le pouvoir algérien, qui finance le Polisario et faire de même pour le Peuple kabyle
avatar
kajmoulia

Messages : 98
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Message par kajmoulia le Sam 31 Oct - 19:42

Le Maroc a assez supporté de la part de l'Algérie, desormais la diplomatie Marocaine sort les gans et défend par les memes moyens que ceux utilisés par l'Algérie pour handicaper illéfalemnt le Maroc.
L'Algérie risque de s'engouffrer dans le trou qu'elle a creusé
et ..comme a dit feu Hassan 2, celui qui aune maison en verre doit éviter de lancer des cailloux!
avatar
kajmoulia

Messages : 98
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Message par kajmoulia le Sam 31 Oct - 19:54

carte de la kabylie en jaune:


et la revoici en bleue

avatar
kajmoulia

Messages : 98
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Message par kajmoulia le Sam 31 Oct - 19:55

wikipedia:
Gouvernement provisoire kabyle

Le Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK) (en kabyle : Anavaḍ Aqvayli Uεḍil) est un gouvernement provisoire autoproclamé formé à Paris par le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie et visant à promouvoir l'autonomie de la région kabyle vis-à-vis de l'État algérien.


Un mouvement prônant l'autonomie de la Kabylie a formé, mardi 1er juin 2010 dans la soirée à Paris1, un gouvernement provisoire « pour ne plus subir l'injustice, le mépris, la domination du gouvernement d'Alger », a-t-on appris mercredi auprès de ses responsables. « Niés dans notre existence, bafoués dans notre dignité, discriminés sur tous les plans, nous nous sommes vus interdits de notre identité, de notre langue, et de notre culture kabyles, spoliés de nos richesses naturelles, nous sommes, à ce jour, administrés tels des colonisés, voire des étrangers en Algérie »1, a dénoncé dans un communiqué Ferhat Mehenni, 59 ans, président du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK), formé en 2001.

« Aujourd'hui, si nous en sommes à mettre sur pied notre gouvernement provisoire, c'est pour ne plus subir ce que nous endurons d'injustice, de mépris, de domination, de frustrations et de discriminations depuis 1962 », date de l'indépendance de l'Algérie par rapport à la France, a-t-il ajouté. Ferhat Mehenni, un président sous mandat d'amener.

Le Gouvernement provisoire kabyle est alors composé d'un président, Ferhat Mehenni, plusieurs fois arrêté en Algérie et sous le coup d'un mandat d'amener par les autorités algériennes, neuf ministres, deux femmes et sept hommes, originaires des trois sous-régions de la Kabylie. Cependant, à la suite d'un profond désaccord avec le président qui est accusé de freiner les actions ministèrielles, 4 ministres démissionnent (Ministre du budget, ministre de la santé et de la solidarité, ministre de l'intérieur, et ministre aux relations avec la société). Un 5e ministre démissionne à la suite de son élection à la présidence du MAK France. Le chef de cabinet de la présidence sera lui limogé par Ferhat Mehenni.

La Kabylie est une région montagneuse et pauvre située à l'est d'Alger, foyer traditionnel de contestation2. Les Kabyles, qui parlent une langue berbère différente de l'arabe (le tamazight), militent depuis l'indépendance de l'Algérie pour la reconnaissance de leur langue et leur culture. Au total, les berbérophones d'Algérie (Kabyles, mais aussi habitants du Mzab et des Aurès) représentent de 10 à 15 % de la population algérienne.

Le Gouvernement provisoire kabyle a été admis le 31 août 2013 en tant que membre à part entière de l'Organisation des États africains émergents (OEAS), une ONG américaine basée à Washington
avatar
kajmoulia

Messages : 98
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Message par kajmoulia le Sam 31 Oct - 19:58

Communiqué du Gouvernement provisoire kabyle (GPK)



Le conseil des ministres de l’Anavad qui s’est tenu le 21 février 2015 a examiné, sur le plan interne la situation de la Kabylie, et sur le plan international, celle des Amazighs de Libye et de l’Azawad, ainsi que la question du terrorisme islamiste à l’échelle internationale. La première levée historique du drapeau kabyle a également été abordée.

Le Gouvernement Provisoire tient à dénoncer tous ceux qui, avec le pouvoir algérien ou son opposition, tentent d’entraîner les Kabyles dans des marches totalement contraires aux intérêts de liberté de la Kabylie. Les seules marches dignes d’intérêt pour les citoyens kabyles sont celles qui ont pour objectifs d’arracher le droit de la Kabylie à son émancipation définitive de la tutelle coloniale algérienne.

Ceux qui, au nom d’une pseudo-opposition, s’agitent pour convaincre les Kabyles de revenir dans le giron algérien feraient mieux de dénoncer les manœuvres actuelles du pouvoir pour monter des localités contre d’autres dans le but d’abriter de chimériques futures «wilayas déléguées». Ainsi par exemple, il essaie de dresser les villes d’Iâezzugen et d’Azeffun l’une contre l’autre. La guerre n’aura pas lieu car les stratèges du DRS n’ont aucun intérêt à démultiplier les départements de la Kabylie pour faire croire qu’elle n’est pas aussi grande et aussi peuplée qu’elle l’est dans la réalité. La Kabylie n’aspire qu’à sa liberté et à la récupération de tous ses territoires affectés depuis quelques décennies à des entités administratives dans lesquelles les Kabyles se retrouvent minoritaires afin d’y être fragilisés et y être plus facilement "arabisables". Boumerdes, Bordj Bou Arreridj et Sétif, sont kabyles et doivent retrouver, avec l’Ouest djidjillien leur berceau ancestral. D’ailleurs, un recensement des localités kabyles sera bientôt mis en ligne sur les sites proches de l’Anavad.

L’Anavad salue les efforts permanents du MAK et de son encadrement, à sa tête M. Bouaziz Ait Chebbib, pour défendre sur le terrain le droit du peuple kabyle à son autodétermination. Il enregistre avec satisfaction la mise sur pied d’une Commission de réflexion sur les réformes organiques et statutaires du Mouvement en vue de son troisième congrès qui aura lieu dans moins d’un an.

Il salue, dans le même élan, la FIDEK et ceux qui y cotisent pour financer le combat de la Kabylie pour son indépendance. Il appelle ceux qui veulent joindre leurs efforts au sein de cette Fondation à s’y engager.

Sur le plan international, l’Anavad considère que les Amazighs de Libye sont mûrs pour édifier leur propre Etat sur les ruines du régime de Kadhafi. Il appelle la communauté internationale à les aider dans ce sens ne serait-ce que pour mieux lutter contre la nébuleuse dite de l’Etat Islamique dans cette partie du monde.

L’Anavad interpelle la France sur sa stratégie au Mali où elle tente de réduire le MNLA pour empêcher le peuple touareg d’accéder à son indépendance.

Le Gouvernement Provisoire Kabyle s’inquiète de la montée du terrorisme islamiste dans le monde occidental où, de l’Amérique du Nord aux pays européens, les attentats meurtriers se sont dramatiquement multipliés ces derniers temps. L’Anavad rappelle que seules la fermeté et l’intransigeance sur les lois et les principes culturels de chaque pays concerné sont en mesure de les prémunir contre une terreur qui vise leur reddition et leur dépersonnalisation au nom de l’islam.

Au niveau de l’Anavad, l’opération du drapeau kabyle touche à sa fin. L’acte final sera marqué par la levée du drapeau kabyle (asveddi n wanayaqvayli) en Kabylie et à travers le monde, le même jour à une date convenue avec les instances du MAK et qui sera rendue publique dans une semaine.

Pour le Gouvernement Provisoire Kabyle en exil
M. Makhlouf Idri, porte-parole du Gouvernement
avatar
kajmoulia

Messages : 98
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Message par kajmoulia le Sam 31 Oct - 20:02

gouverneme,t provisoire de Kabylie Gpk


Arrivee du president au Quebec
Le Président du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), Monsieur Ferhat Mehenni, à Montréal en mai 2015 accueil
avatar
kajmoulia

Messages : 98
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Message par kajmoulia le Sam 31 Oct - 20:03

Drapeau national de la kabylie:
avatar
kajmoulia

Messages : 98
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Message par kajmoulia le Sam 31 Oct - 20:07

Oppression sauvage des kabyles Amazigh en Algérie



En Algérie, la Kabylie est une poudrière
Face à un régime en crise, la voie pacifique empruntée jusque-là par les activistes a atteint ses limites.
Publicité

Une leçon OFFERTE !Apprenez une nouvelle langue, facile et efficace !
Je me lance

À la faveur du «printemps arabe», les Berbères d'Afrique du Nord marquent des points. Au Maroc, leur langue vient d'être reconnue langue officielle par la Constitution au même titre que l'arabe. En Tunisie, la «révolution du jasmin» leur a rendu une visibilité tranquille mais déterminée. En Libye, ils sont au cœur de la rébellion et espèrent retrouver leur identité dans un pays libéré de la dictature du colonel Kadhafi.

En Algérie, le mouvement berbère est dans l'impasse. À la pointe du combat, la Kabylie brisait le mur de la peur, en avril 1980, en exigeant bruyamment la reconnaissance de sa langue et de sa culture, opprimées par l'arabo-islamisme. Ce «printemps berbère» fera de la région rebelle un bastion des luttes pour la conquête des libertés.

Après les émeutes sanglantes d'octobre 1988, le pouvoir concède une «ouverture démocratique» contrôlée. Alors que l'Algérie se donne majoritairement au FIS, la Kabylie marque sa singularité par le choix de deux partis laïques : le FFS, de l'opposant historique Hocine Aït Ahmed, et le RCD de Saïd Sadi, l'animateur du Mouvement culturel berbère. Avec la guerre civile des années 1990, la «Petite Suisse», divisée, est contrainte au rôle de supplétif. Si le RCD s'allie à l'armée contre le «fascisme vert», le FFS choisit le FLN et le FIS pour «défendre le choix du peuple».

Avec le président Bouteflika, la région rebelle sera sacrifiée sur l'autel d'arrangements claniques, au nom de la «réconciliation nationale». L'opération de mise au pas commence en avril 2001, par la mort d'un lycéen, tué par une rafale de Kalachnikov dans les locaux de la gendarmerie. La population dénonce le crime et manifeste sa colère dans la rue ; les forces de l'ordre tirent dans le tas. Bilan : 126 morts et des dizaines de blessés. Aux partis politiques impuissants et discrédités s'est substitué le Mouvement citoyen des Aarchs («tribus»), une organisation ancestrale ressuscitée pour l'occasion, mais dont certains chefs influents roulent pour les services secrets.
Zone de non-droit

En 2002, la reconnaissance du berbère comme langue nationale brise un tabou symbolique ; sur le terrain, elle n'aura aucune incidence concrète. Parallèlement, une politique volontariste de déplacement de populations arabophones vers Tizi-Ouzou, la capitale régionale, tente de diluer les spécificités de la culture locale. Terroristes «repentis» indésirables dans leur douar d'origine, repris de justice, recasés des bidonvilles et marginaux ramenés d'ailleurs feront de la cité-dortoir de la Nouvelle-Ville un cloaque de délinquance, de violence et de trafics en tous genres. Dans ce fief salafiste, des moines-soldats, ont déjà imposé de nouvelles «traditions» au détriment de la culture et de la langue kabyles.

De la diversité revendiquée comme «une richesse dans une Algérie plurielle», les Kabyles sont contraints, par la répression et les manipulations, à l'isolement et au repli communautaire. L'idée d'une large autonomie lancée, en juillet 1998, par un groupe d'intellectuels, est reprise, en juin 2001, par un noyau de militants, qui créent le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie. Si le «divorce à l'amiable avec l'Algérie » séduit une frange importante de la jeunesse élevée dans le culte de la «résistance au pouvoir central », l'idée est déjà plombée par le discours approximatif des dirigeants de ce mouvement qui tombent parfois dans la surenchère indépendantiste. Avec la proclamation, en juin 2010 à Paris, d'un «gouvernement provisoire kabyle» en exil qui navigue à vue, sans ancrage dans le terroir, le MAK suscite la méfiance des militants les plus actifs.

Politiquement neutralisée, la Kabylie est devenue une poudrière. Cette zone de non-droit est livrée à la délinquance et au «terrorisme résiduel». Face à un régime en crise, la voie pacifique empruntée jusque-là par les activistes a atteint ses limites. À court terme, les provocations récurrentes et l'absence de perspectives risquent de pousser une jeunesse impatiente vers des choix extrêmes.
avatar
kajmoulia

Messages : 98
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Message par kajmoulia le Sam 31 Oct - 20:09


A chaud juin 2015
Algérie : 22 morts dans la région de Ghardaïa

Une folie meurtrière entre les communautés mozabites (berbères) et chaâmba (arabes) s’est emparée de la wilaya de Ghardaïa, préfecture située à 600 km au d’Alger et porte d’entrée du Sahara. Selon les premiers témoignages recueillis mercredi en fin d’après-midi, le bilan était d’au moins de 22 morts, après 72 heures d’émeutes et de règlements de compte.

Depuis deux ans, la situation est tendue dans le M’zab, cette région du sud algérien, théâtre de heurts récurrents - mais jamais d’une telle ampleur meurtrière - entre les deux communautés. Le conflit avait éclaté une première fois de manière sanglante en 2013 au sujet d’intérêts fonciers, les Mozabites reprochant aux Arabes, plus nombreux, de se saisir «de gré ou de force» de leur foncier et de les repousser hors de Ghardaïa et de son agglomération, alors que ces mêmes Mozabites mettent en avant leur «empreinte séculaire» sur la ville.
Des affrontements «qui tournent au tragique»

Mais le conflit foncier ne serait que l’aspect visible de ces affrontements communautaires «qui tournent définitivement au tragique», selon l’expression d’un observateur. En fait, le conflit se cristallise autour de l’appartenance religieuse. Certes, les deux communautés sont musulmanes mais les Berbères ne sont pas dans une stricte orthodoxie religieuse, du moins du point de vue des Arabes sunnites. Pour qui les Mozabites seraient porteurs «d’une sorte de religion résiduelle qui les rendrait moins légitimes que d’autres», analyse une source algérienne jointe par Libération.

Le ministre de l’Intérieur Nouredine Bedoui s’est rendu sur place, selon l’agence APS, pour tenter de faire revenir les communautés à la raison alors que les témoignages sur la toile font état de corps tués et mutilés à l’arme blanche, de voitures incendiées et de vendetta dans certains quartiers des villes périphériques.

Une question interpelle : comment un pays où rien n’échappe au maillage de la police a-t-il pu laisser ces heurts se transformer en massacre intercommunautaire, alors que les compagnies de CRS étaient déployées depuis longtemps sur zone? «C’est une passivité totalement coupable des forces de l’ordre qui correspond à ce que pense l’Etat profond algérien de la minorité mozabite», analyse un autre observateur de la zone sahélienne, qui se dit «effondré par la tournure de ces événements».
avatar
kajmoulia

Messages : 98
Réputation : 0
Date d'inscription : 17/07/2011
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La kabylie patrie sans frontières et oppression outrancière

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum