souss com news
Mots-clés

mimouni  parcours  femme  destin  auteur  amazigh  miss  


Le rapport sombre: Droits de l'Homme et Corruption en Algérie

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Le rapport sombre: Droits de l'Homme et Corruption en Algérie

Message par الميموني le Ven 26 Avr - 15:07

Le rapport sombre: Droits de l'Homme et Corruption en Algérie

Alger : «Le manque de transparence au sein du gouvernement, notamment en ce qui concerne les marchés octroyés, demeure un problème majeur», écrit le Département US dans son rapport, publié vendredi, à propos de la situation des Droits de l'Homme et de la corrutpion en Algérie.
avatar
الميموني
master
master

Messages : 474
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapport sombre: Droits de l'Homme et Corruption en Algérie

Message par الميموني le Ven 26 Avr - 15:07

Ainsi, le rapport américain souligne le manque de transparence dans la passation de marchés publics, la justice sous ordre et gangrenée par la corruption, l'impunité des services de sécurité et des parlementaires, les restrictions des libertés individuelles et les atteintes à la liberté de la presse.

La corruption en Algérie demeure, donc, pour le département d’Etat américain, «un problème grave», même si, selon le rapport, l’Etat algérien «a mis en place une législation et une institution pour contrer ce phénomène». Il déplore, par ailleurs, que la loi algérienne n’oblige pas les hauts cadres de l’Etat à déclarer leur patrimoine. Il désapprouve, dans le même ordre d’idées, le recours à l’immunité parlementaire dans certaines affaires de corruption.

Par ailleurs, l’habitat demeure, pour le département d’Etat, le secteur le plus touché par ce phénomène, citant, à titre d’exemple le cas des projets subventionnés par l’Etat «dont la réalisation ne répond pas toujours aux normes définies dans les contrats».

Pour ce qui est des droits de l'Homme en Algérie, le rapport qui cite des témoignages d’ONG algériennes, souligne que «le gouvernement a procédé à la surveillance des communications des opposants politiques, des journalistes, des associations de défense des droits de l’homme et de terroristes présumés»
avatar
الميموني
master
master

Messages : 474
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapport sombre: Droits de l'Homme et Corruption en Algérie

Message par الميموني le Ven 26 Avr - 15:08

Dans ce sens, les rédacteurs de ce rapport remettent en question les affirmations du gouvernement concernant l’inexistence de prisons secrètes en Algérie : «Si le gouvernement algérien a autorisé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et des observateurs locaux des droits de l’homme à inspecter des prisons, il a catégoriquement refusé l’accès à la prison militaire et à d’autres centres de détention hautement sécurisés.» Le rapport fait état de l’inquiétude de ces ONG, qui ont formulé «des craintes sur les conditions de détention et le possible recours à la torture dans ces lieux de détention».
avatar
الميموني
master
master

Messages : 474
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Rapport US accablant sur l'Algérie: les algérois doivent avoir le droit de manifester libr

Message par الميموني le Ven 26 Avr - 15:09

Rapport US accablant sur l'Algérie: les algérois doivent avoir le droit de manifester libr

avatar
الميموني
master
master

Messages : 474
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapport sombre: Droits de l'Homme et Corruption en Algérie

Message par الميموني le Ven 26 Avr - 15:10

Publiée le 21 avril 2013

CORRUPTION ET ATTEINTES AUX DROITS HUMAINS EN ALGERIE: rapport accablant du département d'Etat américain
ALGERIE EXPRESS
Publié le Dimanche, 21 Avril 2013 15:55
Écrit par Hamid Guerni
La corruption qui gangrène le pays, avec de multiples métastases depuis l'arrivée au pouvoir de Bouteflika, est dans tous les rapports périodiques des observatoires internationaux. Le rapport mondial 2013 du département d'Etat américain en peint le tableau sombre. L'institution de John Kerry note tout un chapelet de faits qui font ressortir une situation de mauvaise gouvernance en Algérie.

Le département d'Etat américain évoque, dans son rapport sur les droits de l'homme dans le monde, une justice aux ordres et corrompue, l'absence de transparence dans la passation des marchés publics et les atteintes répétées aux libertés individuelles. S'agissant de la justice, le rapport, publié vendredi, relève « la mainmise du chef de l'Etat sur le pouvoir judiciaire », faisant remarquer au passage que la constitution stipule une indépendance de la justice. La disposition constitutionnelle n'est cependant pas traduite dans la réalité, constate le département d'Etat américain. La justice est décrite comme un corps gangrené par la corruption, incapable, dans bien des cas, d'assurer des procès équitables. Le recours abusif à la détention préventive est déploré. Le rapport du département d'Etat américain doute des affirmations algériennes quant à l'inexistence de prisons secrètes. Un doute alimenté par la fait que les autorités algériennes n'ont pas autorisé des rapporteurs internationaux à visiter les prisons militaires. « Si le gouvernement algérien a autorisé le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et des observateurs locaux des droits de l'Homme à inspecter des prisons, il a catégoriquement refusé l'accès à la prison militaire et d'autres centres de détention hautement sécurisés. » le rapport note aussi que le gouvernement poursuit de refuser les visites des rapporteurs internationaux sur la torture et les exécutions extrajudiciaires.Le rapport a également déploré l'interdiction qui continue d'être opposée aux manifestations publiques, marches et rassemblements. Il a fait par aussi la surveillance des communications des hommes politiques, militants associatifs et des droits de l'homme ainsi que des journalistes. Le rapport souligne que les militants des droits de l'homme sont constamment harcelés. Concernant la presse, le département d'Etat américain déplore le maintien du monopole de l'Etat sur la publicité ainsi que sur les médias audiovisuels. Il relève aussi les pressions exercées sur la presse écrite privée. L'autorisation préalable des autorités pour la création de journaux y est critiquée, de même que le maintien de loi contre la diffamation. S'agissant de corruption, le département d'état américain note qu'elle est aussi prépondérante dans le secteur de l'habitat. Pour sur, puisque le secrétaire particulier de Bouteflika fait l'objet d'une enquête a sujet de l'accaparement de 400 logements AADL.

Hamid Guerni
avatar
الميموني
master
master

Messages : 474
Réputation : 0
Date d'inscription : 06/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rapport sombre: Droits de l'Homme et Corruption en Algérie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum